Site personnel Officiel
  • Ex-Garde des Sceaux,
    ministre de la justice,
    de la législation et des Droits de l'Homme.

  • Porte Parole du Gouvernement,
    Ancien ministre de la microfinance
    et de l'emploi des jeunes et des femmes.

  • Ambassadeur Afrique
    Unitlife /ONU

  • Ex-Garde des Sceaux,
    ministre de la justice,
    de la législation et des Droits de l'Homme.

  • Porte Parole du Gouvernement,
    Ancien ministre de la microfinance
    et de l'emploi des jeunes et des femmes.

  • Ambassadeur Afrique
    Unitlife /ONU

Biographie

Reckya Madougou la femme iconique aux multiples casquettes

Jeune Femme politique, aujourd’hui âgée de 40 ans, ancienne ministre béninoise très connue dans plusieurs pays, femme entrepreneure, militante acharnée de l’économie inclusive, Reckya Madougou est une femme d’initiatives, à l’énergie débordante.  En Janvier 2015, le célèbre magazine panafricain, Jeune Afrique, l’a classée parmi les « 50 africaines les plus influentes au monde » et écrivait « Reckya Madougou va vite et voit loin ».
Depuis 2013, après 5 années passées au gouvernement, elle a entrepris une croisade mondiale pour la promotion de l’économie inclusive, véritable alternative à l’économie classique en vue d’accroître l’autonomisation des femmes en particulier et la résilience des pauvres en général. Dans ce cadre, elle fut invitée en février 2015 sur plusieurs chaînes médiatiques internationales à Paris dont France 24 (Journal Afrique ), TV5 monde (thème: femmes de pouvoir sur l’émission Africanités), Télésud (L’entretien du jour ), UBIZZ News (Cactus), etc..

Titulaire du diplôme d’études supérieures (3ème cycle universitaire ) de l’Ecole des Hautes Études Internationales (HEI) Paris en option Affaires internationales en 2000, après son diplôme d’ingénierie commerciale obtenu à l’Institut Supérieur Européen de Gestion à Lille (France) en 1998, Reckya Madougou a ensuite fait ses premiers pas dans l’apprentissage des mécanismes de financement des micro entreprises (microfinance et finance inclusive ) d’abord avec le Microcredit Summit Campaign basé aux États-Unis d’Amérique.

Christiane Taubira, le Garde des Sceaux français, auteure de la préface du premier essai de Reckya, Mon combat pour la Parole, Les défis d’une mobilisation citoyenne pour la promotion de la gouvernance démocratique, a écrit à son propos:  » Reckya Madougou est la promesse d’une Afrique qui ne se démet pas, d’un pays qui ne se renie pas, d’une jeunesse qui ne renonce pas. »

Rappel de son Militantisme associatif:

La vie associative, Reckya Madougou l’a démarrée très tôt. Déjà à l’école primaire elle s’est intéressée au Scoutisme. Puis à l’âge de la majorité elle s’est engagée dans la Jeune Chambre internationale section du Bénin où elle occupera le poste de Vice-Présidente Management à la Locale Océan.
Aujourdhui, ses nombreuses compétences et références ne peuvent occulter la témérité de cette jeune femme politique révélée à l’opinion internationale par son militantisme associatif à travers la célèbre campagne  » Touches pas à ma Constitution », destinée à la préservation des acquis démocratiques au Bénin. Campagne reprise d’ailleurs par la suite dans plusieurs autres pays tels le Sénégal, le Niger, le Cameroun, le Burkina Faso… Ce militantisme a été reconnu et primé en 2007 par le gouvernement américain. Elle était alors la jeune présidente de l’Association Élan, puis du Réseau national des Femmes leaders du Bénin (RéFeL) sous l’égide du Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD). À ces titres elle a été sollicitée comme conférencière ou partenaire à travers le monde sur les questions de démocratie, leadership, autonomisation des jeunes et des femmes, entreprenariat, par de nombreuses organisations internationales telles que le National Democratic Institute (NDI/USA), Open Civil Society Initiative for West Africa (OSIWA), l’USAID, le PNUD, le Bureau International du Travail (BIT), les fondations allemandes (FES et Beterlsmamn), etc.

De la société civile à la politique

Après une brillante expérience dans le secteur privé entre autres tour à tour comme directrice marketing et commercial d’un opérateur Télécoms/GSM, puis directrice commerciale du concessionnaire automobile Volkswagen au Bénin, elle est nommée par le gouvernement en 2007 Conseiller à l’Autorité de régulation des postes et télécommunications.
Entrée au gouvernement de son pays le Bénin en 2008, sans grande surprise à tout juste 33 ans, mais forte de son intense militantisme associatif et son expérience, au poste très stratégique pour le Président Boni Yayi, celui de la microfinance et de l’emploi des jeunes et des femmes, elle a même pendant son périple gouvernemental occupé le prestigieux portefeuille régalien de Garde des Sceaux Ministre de la Justice, de la Législation et des Droits de l’Homme.

Remarquables actions entreprises pendant son « séjour gouvernemental de 5 ans »:

Son passage au gouvernement fut très remarqué, d’abord en tant que ministre de la microfinance où elle a imprimé très rapidement sa marque en organisant et modernisant le secteur de la microfinance tout en l’intégrant davantage dans le système financier global. Aujourd’hui le redressement de plusieurs Institutions de Microfinance au Bénin ainsi que la professionnalisation entamée dans ce sous secteur financier ne lui sont pas étrangers. Elle aura brillamment réussi à engager le Fonds National de la Microfinance (FNM), une institution d’intermédiation financière publique sous sa tutelle, dans une démarche qualité qui a été couronnée en 2012 par la certification Iso 9001 version 2008. Le FNM sous son égide devenait ainsi la première initiative publique de microfinance en Afrique à s’honorer d’une telle distinction.
L’épisode du ministère de la Justice s’est conclu le jour de la passation de charge à son successeur par un long « standing ovation » des acteurs de la maison justice (magistrats, huissiers, notaires, avocats, greffiers, personnel administratifs ). Tous les cinq représentants de syndicats de la justice, à tour de rôle, ont salué son « sens élevé de dialogue », « ses méthodes modernes et efficaces de management participatif « , souligné les fructueuses négociations relatives à leurs revendications satisfaites par le gouvernement en son temps. Ils ponctuaient leurs interventions en exhortant son successeur « à engager ses pas dans ceux de sa prédécesseure » (cf. discours du Président de l’Union National des Magistrats du Bénin, du Secrétaire Général du syndicat des greffiers, du Secrétaire Général du ministère, etc. / Août 2013).

Son combat pour l’efficacité de l’aide au développement :

Reckya Madougou s’illustre courageusement depuis quelques années, alors même qu’elle était encore au gouvernement, dans un combat pour le respect des principes de la déclaration de Paris relative à l’efficacité de l’aide au développement et son plan d’actions d’Accra. Elle exige surtout le respect des principes d’alignement sur les stratégies nationales que les pays dits donateurs doivent observer pour ne pas déstabiliser les systèmes nationaux ainsi que le principe d’appropriation par l’administration publique des pays bénéficiaires, pour ne citer que ceux-là. À sa sortie du gouvernement en 2013, elle en a fait l’un de ses sujets de prédilection ayant vécu des tentatives de non respect de ces principes par des partenaires bilatéraux voire multilatéraux du Bénin, auxquels elle s’était courageusement opposée. Elle avait activement œuvré à l’adoption par le gouvernement d’une Politique Nationale de l’Aide au Développement qui en définit désormais clairement le cadre au Bénin. Aujourd’hui elle élargit ce combat à plusieurs pays africains. Cette bataille, elle l’a faite porter par son cabinet d’études créé en 2006, spécialisé en Développement & Lobbying (International Key Consluting).

Femme d’affaires, sa passion la mode, sa marque « Glam by RM »:
Femme iconique atypique, « ma passion en dehors de mon métier et de la politique est follement dédiée à la mode », revendique t-elle.
Beaucoup se demandent où s’arrêtera Reckya Madougou. La passion de cette femme qui aime entreprendre l’a conduite à se lancer dans la mode, à ses « heures perdues » avoue t-elle. Elle y a lancé sa propre marque « Glam by RM » faite de lignes de vêtements et de cosmétiques qu’elle créé elle-même. Elle a ouvert son premier Showroom début 2014 et organise des défilés de mode internationaux. Blogueuse, elle anime elle-même ses blogs aussi bien politiques que ceux consacrés aux conseils et astuces beauté (www.mesecretsdebeaute.com, www.glambyrm.com) ainsi que la page facebook y afférente (www.facebook.com/ Mes Secrets de beauté), visités par des millions d’internautes, et où des annonceurs y passent régulièrement des publicités.

Ses Décorations, distinctions, prix…
Personnalité très engagée, son militantisme et ses mérites professionnels ont été reconnus dans  le temps et dans l’espace à travers plusieurs distinctions et reconnaissances nationales et internationales. Il s’agit entre autre de:
– La prestigieuse distinction « Woman of courage award » décernée par le gouvernement américain en 2007
– Élevée au grade de Commandeur de l’ordre national du Bénin (2012)
– Élevée au grade de Commandeur de l’ordre national du Togo (2014)
-« Reconnaissance de ses efforts pour la promotion de l’entreprenariat des jeunes « . trophée décerné conjointement par l’ONG internationale américaine Phelps Stokes et le Fonds International de Développement Agricole (FIDA)
– Une Lettre officielle de félicitation de l’Administrateur Général du PNUD Helen Clark, en 2012, saluant ses « mérites pour l’autonomisation des jeunes et des femmes  (la mise en place du programme des Business Promotion Centers (BPC) pour favoriser l’entreprenariat) ».
– Le célèbre trophée de la Jeune chambre internationale TOYP 2011 (Ten Oustanding Young People: les 10 jeunes les plus remarquables du Bénin )
– Le Trophée « Cauri national de l’excellence et du mérite, catégorie « meilleure initiative et courage dans l’action publique en 2007, par l’ONG internationale Manus FranCE.
– Sélectionnée en 2007 par le Département d’Etat américain pour l’élitiste programme « International visitors leadership program: Women as political and economic leaders ».
– Identifiée pour le très sélectif programme allemand « Transformation thinkers », représentant l’Afrique de l’Ouest en 2007 (Fondation Bertelsmann et Gouvernement Allemand). Elle est aujourd’hui membre de ce cercle fermé des dirigeants de demain.
– etc.

reckmad@ikeyconsult.com
reckmad@yahoo.fr
www.facebook.com/reckya madougou Personnalité politique
www.reckyamadougou.com ou www.reckya-madougou.com
Twitter: @MadougouReckya

Copyright Reckya MADOUGOU