Campus des jeunes leaders/ Édition 2017 La jeunesse comme opportunité

Ce 1er Décembre, j’ai eu plaisir à participer au campus des jeunes leaders en y délivrant la co...

Management de qualité

  Invitée spéciale du Fonds d’Appui aux Initiatives Économiques des Jeunes (FAIEJ) à ...

Gémir, geindre n’y changeront rien! Agir en synergie

Les 28 et 29 novembre à Abidjan, les Chefs d’État et de gouvernement africains et européens se ...

Helen Clark

Administrateur Général du PNUD, ancienne Premier ministre de Nouvelle-Zélande

``je tiens à saluer vos mérites exceptionnelles pour vos actions en faveur de l'autonomisation effective des femmes et des jeunes à travers divers appuis à l'entreprenariat. La mise en place du programme des Business Promotion Centers (BPC) pour favoriser l'entreprenariat en est une brillante illustration.``
Christiane Taubira

Ancienne députée de Guyane, actuelle garde des Sceaux, ministre de la Justice Préfacière de l’ouvrage « Mon Combat pour la Parole » de Reckya Madougou

Reckya Madougou est la promesse d’une Afrique qui ne se démet pas, d’un pays qui ne se renie pas, d’une jeunesse qui ne renonce pas.

Jeune et femme, elle a bien perçu, d’intuition et d’engagement, combien jeunes et femmes sont les piliers d’un avenir qui s’érige autant à corps d’espoir que de courage, d’enracinement que d’innovations.

Repérée par son dynamisme professionnel, stimulée par ses audaces citoyennes et par ses exigences morales, Reckya s’est révélée dans cette belle campagne et cette grande victoire pour faire respecter la Constitution. « Touche pas ma Constitution », car le peuple qui laisse triturer sa loi fondamentale pour de mauvaises raisons et par des manœuvriers, s’engage sur la pente périlleuse de la décadence. Sans la sacraliser, la Constitution doit être protégée.
Ce fût l’un des premiers grands accomplissements de Reckya Madougou. Tant d’autres l’attendent !
La route est encore longue. Mais elle s’est élargie et s’embellit.
Que les vents, les dieux, la justice et le droit soient favorables à cette génération.

Marie-Elise Gbedo

Marie-Elise GBEDO, ancienne Garde des Sceaux, ministre de la Justice du Bénin, ancienne candidate aux élections présidentielles en 2006 et 2011.

« (…) Dans le zénith des années 1996-1997, je reçois ici même à mon cabinet, Reckya MADOUGOU et elle me dit tout de go, Me, je vous aime, je vous admire beaucoup et vous êtes pour moi un modèle. A l’issue de nos échanges, je me rappelle bien, je lui ai dit qu’elle me donne l’espoir, qu’elle est mon espérance et que je lui dis, sois belle et bats-toi !

Elle est raiment atypique comme moi, j’ose le dire, je suis fière d’elle parce qu’elle est l’une des rares femmes de ce pays qui m’aient donné la conviction d’être vraie…Quand les femmes de ma génération, semblaient ne pas me comprendre et étaient mes prédatrices, elle, elle était là et vous ne pouvez pas savoir, j’appelle cela de la générosité. Elle est tout simplement généreuse et cela a créé une complicité entre nous.

Il faut des gens comme Reckya pour rappeler au peuple qu’il n’a pas le droit d’oublier… »

Mme Rama Yade

Secrétaire d’Etat chargée des Affaires Etrangères et des Droits de l’Homme de 2007 à 2009.

« (…) Mme MADOUGOU est une personnalité exceptionnelle du Bénin. On s’est reconnu dans nos parcours et nos histoires respectives. C’est une femme très engagée pour qui j’ai beaucoup d’admiration… ».